Qu’est-ce que la Visualisation?

Les visualisations sont un outil thérapeutique utilisées fréquemment dans les séances d’Armoniom parce qu’elles sont de très utiles pour le traitement des patients, de manière isolée ou combinées à d’autres outils. Dans ce post, nous allons parler de leurs caractéristiques pour mieux comprendre un des recours qui agissent comme un pont entre le conscient et l’inconscient de la personne.

Une visualisation, est la création et le développement d’une image mentale, normalement d’un concept abstrait, invisible ou intangible; ou un sentiment ou perception. Cette représentation mentale, dans le cas d’Armoniom, est toujours accompagnée par la thérapeute Pascale Pech qui stimule cette visualisation, la guide (sans interférer) et la conduit/reconduit.

Pour quoi faire?

Ce sont des objectifs variés que l’ont peut poursuivre à travers l’usage des visualisations et cette ample variété conditionne le type de visualisation réalisée: émotions négatives qui fomentent des dépressions, de l’anxiété, terreurs, phobies…. Il en faut pas oublier que la personne qui vient pour une consultation Armoniom le fait sous l’impulsion de l’existence d’une gêne ou une souffrance, dans la plupart des cas, physique et récurrente. Dans ce cas, les visualisations peuvent aider pour localiser et faire émerger, depuis l’inconscient vers le conscient, l’ensemble des facteurs qui peuvent provoquer ce problème physique.

Les visualisations en sont pas un outil de dernière génération ni récemment découvertes mais elles sont utilisées depuis des milliers d’années dans différentes cultures, contextes et avec des objectifs variés. De fait, sur internet, il est facile de trouver des listes de catégories et typologies pour essayer de classer les visualisations: visualisation scientifique, guidée, projective, créative, relaxante, évasive…. Toutes ces étiquettes n’ont aucune importance. Les visualisations, sont des visualisations et tout dépend ensuite de l’usage que l’on en fait; dans notre cas, c’est un usage thérapeutique.

De fait, c’est une méthode utilisée par de nombreuses personnes de façon indépendante avec plus ou moins de précision. A titre d’exemple, on connait la popularisation depuis quelques années des visualisations personnelles centrées sur des situations futures de succès pour la personne, comme outil pour arriver au but fixé. A partir d’un livre américain de développement personnel, s’est développé un courant de pensée centré sur la visualisation de la vie souhaitée pour se rapprocher de sa concrétisation et comme un moyen d’attraction.

Un autre exemple peut être les visualisations pour la recherche de paix et de tranquilité. On apprend aux personnes qui souffrent d’anxiété à visualiser des espaces qui leur génèrent calme et sérénité de façon à pouvoir les atteindre mentalement quand elles sont altérées.

Dans ce sens, et en revenant à ce qui se passe dans les consultations Armoniom, nous voulons faire une différence entre deux concepts semblables, mais pas identiques: Imagination et Visualisation.

L’imagination peut agir au service des visualisations dans certaines occasions mais peut-être la plus grande différence entre les deux concepts, c’est que dans Armoniom, la visualisation s’utilise de façon libre et les images arrivent au niveau mental, elles en sont pas invoquées de façon concrète et détaillée.

Un concept imaginé s’est créé de façon consciente, a été provoqué au niveau du mental, et la personne le “redirige” de façon consciente, c’est plus concret. Il n’y a pas nécessité d’une quelconque préparation.

De son côté, la Visualisation nait, apparait librement sans conditionnement et pour cela, elle peut apporter des informations très utiles pour la thérapie. Maintenant, il faut une préparation: on recherche un état de relaxation profonde qui favorise l’apparition de la visualisation

Exemple d’imagination: “imagine une voiture”. La personne l’imagine comme elle veut: couleur, année, modèle, sur la route ou l’autoroute, en jouet, fermée ou décapotable, avec ou sans passagers, chez un conscessionnaire, voiture de sport, monovolume, tunnée, avec la belle-mère dedans… les options pour IMAGINER sont innombrables.

Exemple de Visualisation: “visualise la compassion”. Et quelque chose surgira…on en sait pas quoi, c’est libre et toutes les personnes peuvent aller dans des lignes complètement opposées: c’est aussi justifier de visualiser un écureuil coréen qui mange un gland que de voir écrit le mot “compassion” dans un dictionnaire, ou de simplement visualiser une balle de tennis ou une séquence d’un film… Les formes selon lesquelles l’inconscient peut se manifester sont infinies.

Visualiser et/ou méditer?

Un autre concept avec lesquels on peut confondre la visualisation est la méditation.¡

Dans des moments de méditation, l’”ici et maintenant” s’érige comme le principal objectif. Dans de nombreuses occasions, les méditations poursuivent un but concret: gestion du stress, recherche de paix intérieure, créér ou consolider une sensation de bien-être, des moments privés entièrement pour soi, augmenter les émotions positives (ou convertir les négatives), améliorer l’état physique et immunitaire… Et réellement, les visualisations peuvent être un outil pour méditer, fonction de la méthode de méditation que l’on a choisi.

En soi, les visualisations centrent l’attention sur l’image créée et développée. Au cours des méditations, il est possible qu’apparaissent des pensées, des idées ou autres “interférences” qu’il faut simplement accepter et laisser passer. Par contre, dans la visualisation il est possible de se focaliser sur l’image qui est apparue, l’explorer, la comprendre, la traiter…

En définitive, les visualisations sont des outils puissants de grande utilité dans les séances Armoniom pour toute l’information qu’elles offrent pour le traitement thérapeutique de la personne et pour tout le potentiel curatif dont elles disposent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *